Club de Recherches et d'Explorations Souterraines
 

Sommaire de la page

 

Images de quelques dolines encombrées

Images de quelques dolines encombrées-polluées que nous rencontrons lors de nos recherches et de nos prospections
 

La pollution des sites calcaires

Les zones calcaires sont percées par des réseaux souterrains pénétrables ou non par les humains.
En surface on remarque des dépressions plus ou moins grandes (de 3m à 100m de diamètre et de 1m à 20m de profondeur. Ces dépressions signalent la présence de circulations d'eau souterraines.
Historiquement, ces dépressions appelées aussi dolines (cahuges en Gironde) ont servi de dépôts d'ordures sauvages ou officiels.
Aujourd'hui, avec l'organisation de la récupération des déchets et des encombrants, ces décharges sauvages devraient être terminées.
L'Entre-Deux-Mers de Gironde est parsemé de centaines de ces décharges historiques.
Une des action des spéléos de Gironde est de dépolluer et de réhabiliter ces dolines.
Nous effectuons 1 action par an.
L'idéal serait une action concertée de toutes les communes en accord avec les propriétaires de ces dolines pour éliminer les déchets et rendre ces sites géologiques sains.
Un des problèmes est qu'il y a de nombreux bidons de produits phytosanitaires avec des laisses de produit à l'intérieur.
Chaque doline communique avec un ruisseau actif ce qui implique le danger de pollution du réseau souterrain et de sa résurgence qui peut se trouver plusieurs kilomètres en aval dans une beau lavoir de village.
Remarque : les eaux des rivières souterraines ne se filtrent pas et ne s'assainissent pas (pas de soleil, pas de végétaux, pas de poissons)

 
 

Toutes les images des mois précédents

Nous publions de temps en temps de nouvelles photo dans la page d'accueil de notre site.
Vous trouverez ici les images des mois précédents
 

2013 : sous le signe de l'eau

2013 sous le signe de l'eau. Ces images prises le 24 janvier 2013 donnent le "coup d'envoi" de l'arrosage.
Le grand gouffre : la perte de la Mouleyre et son aventurier
La perte de Nouaut et son ruisselet
La perte de Nouaut absorbe le ruisselet
Gus aime l'eau du marécage
 

Les cepes du trou de la barrique

Los d'une visite technique le 18 juillet 2008, nous avons repéré des cèpes sur la paroi rive gauche du ruisseau souterrain, à 20m de l'entrée.
 

Les cèpes du Trou de la Barrique

Des cèpes souterrains.

Lors d'une visite technique au Trou de la Barrique, nous avons repéré sur une surface de 1 mètre carré une dizaine de « mini cèpes » accrochés sur la paroi rive gauche.
Nous sommes à 20m de l'entrée.
Quelques uns la tête en haut, la plupart, tête en bas.
Pas de lumière, mais de l'humidité et du dépôt terreux sur les parois.
Le mycélium se diffuse sur la surface et se distingue bien.
Les photos ci-dessus montrent quelques éléments.
 
ANALYSE de Mme Brigitte VIGNOT :
                                    Responsable section mycologie
                                    Société linnéenne de Bordeaux
Curieux champignon  "vivant en ermite"
après étude des photos ,nous avons affaire à  un xerocomus subtomentosus  (bolet subtomenteux) de la famille des Boletaceae
c'est un bolet possédant des pores jaunes et le dessus du chapeau est velouté 
il pousse en général dans les bois de feuillus et résineux et vit en symbiose avec un arbre 
il peut être consommé sans problème  
=================

 

Coloration au Grand Gouffre (perte de la Mouleyre)

La coloration à la perte de La Mouleyre (Rions) au Grand Gouffre le 21 juin 2010
Retour en haut de la page